Michel Merlin, artiste peintre

Michel MERLIN, l’artiste.

Michel Merlin est né le 10 octobre 1931 à Troyes (Aube) décédé le 15 février 2021 à Griselles (Loiret).

Son père était décorateur et artiste peintre : il fut formé dans les années 1920 par un Maître spécialisé dans les scènes paysannes : Jean Moreau, fils de Charles Moreau, qui avait à l’époque son atelier à l’ombre du donjon de Châteaurenard, petite ville du Loiret.

C’est sous l’oeil attentif de ce père que Michel Merlin construira sa formation. Très tôt, il est initié aux différentes techniques de l’art pictural ; le décor de théâtre et la peinture décorative feront partie également de cet enseignment. En parallèle, il perfectionne sa formation en devenant un élève de l’école E.P.C.L. (Ecole Professionnelle desz Carrières Libérales), en prévision d’une carrière dans le dessin publicitaire. A l’époque, sa formation est exclusivement classique.

C’est en effectuant son service militaire dans la marine en 1952 qu’il découvre les charmes de l’Extrème-Orient, les mystères de l’art calligraphique, qui auront une très grosse influence sur ses créations futures.

De retour en France, il découvre dans le même esprit les travaux du peintre Mathieu et toujours cette calligraphie mystérieuse. La rencontre du critique d’art Jean Bouret, du journal « Les Lettres Françaises », lui permettra d’orienter définitivement ses recherches, au fil des années, d’une aventure dans l’abstraction vers la création, pratiquement définitive, dans l’imaginaire lyrique.

Ce monde de l’imaginaire, il est possible d’y accéder grâce à un subconscient qu’il faut apprivoiser et façonner avec passion.

Ses recherches l’ont amené à la création de chantournés et d’extrapolations, la création au service de l’imaginaire, la forme et l’équilibre dans la dissymétrie. La recherche de « l’informel », de l’indescriptible … La main devient une exécutante car, seul le subconscient est maître du jeu. L’oeil supervise.

Il débute les expositions en 1961 et devient sociétaire du salon des Surindépendants, auquel il participe pendant onze ans.

Depuis, il n’a jamais cessé les expositions, personnelles ou de groupe, tant en France qu‘à l’étranger. Soixante années de peinture lui ont valu de nombreuses récompenses, médailles et invitations d’Honneur.

Ancien président des Beaux Arts du Gâtinais et créateur en 1991 d’une école de dessin et peinture.

Médaille d’Or des Arts, Sciences et Lettres

Chevalier des Palmes Académiques

Michel Merlin et son épouse Claude Boulanger, artistes peintres tous les deux (en 2019)
CAPM

About CAPM

Présidente élue en octobre 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.